En parlant de QUELQUES JOURS DANS LA VIE DE JULIE

par Amalia

Figure-toi, ma jolie fée lubrique, compagne du plaisir que je me donne quelquefois en pensant à toi, que je croyais dur comme fer t’avoir envoyé un message pour t’avertir de l’arrivée prochaine d’un nouveau mien bouquin (avec une surprise pour toi...). Mais, soit j’ai la berlue, soit le message s’est perdu en chemin. Toujours est-il que, voilà, j’aimerais beaucoup que tu le lises et que tu me donnes ton avis sur la chose. Je t’embrasse très, très coquinement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.