En parlant de QUELQUES JOURS DANS LA VIE DE JULIE

par Amalia Aguirre

Merci, M. Zelt, merci du fond du coeur, mais ne m’admirez pas trop, je ne suis qu’une femme très ordinaire, amoureuse de ses plaisirs, c’est tout, ses plaisirs que sont ceux de sa libido et ceux de l’écriture. Mais c’est vrai que votre hommage me plaît lui aussi beaucoup. Amicalement à vous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.