En parlant de QUELQUES JOURS DANS LA VIE DE JULIE

par Amalia Aguirre

Cher Christophe, croyez bien que ce que vous appelez vos débordements spermatiques me sont chers. Car ils sont pour moi la preuve que ma sensualité, que j’ai mise tout entière dans mon livre, a su parfaitement touché son but : celui d’amener lecteurs et lectrices à dispenser leurs précieux fluides tout en me lisant. C’est ainsi que je prends chacune de vos éjaculations comme le plus bel hommage que vous pouviez rendre à mon travail d’écrivaine érotique, et je vous remercie du plus profond de mon âme pour votre témoignage. Gardez-la raide et fière, mon cher Christophe !...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.