En parlant de QUELQUES JOURS DANS LA VIE DE JULIE

par Christophe

Ce qui me retient souvent loin de la littérature dite érotique, c’est que l’orthographe, la grammaire, la ponctuation et la syntaxe des oeuvres proposées sont la plupart du temps aussi débraillés (sinon plus) que le sujet et l’intrigue. Or, rien de tout cela dans votre livre écrit d’une plume sûre et sensuelle. Et c’est avec un grand plaisir (et bien des débordements spermatiques afin de rendre hommage à votre promotion de l’autoérotisme) que j’ai passé avec vous un très bon moment de lecture. Merci à vous, Amalia.
PS : Très drôle votre interview !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.