En parlant de QUELQUES JOURS DANS LA VIE DE JULIE

par Aloïs Braquemard

Il y a, tout de suite, l’excitation libidineuse que procure la description des pratiques amoureuses de votre héroïne et de ses complices en lascivité. Et puis il y a le plaisir que procure votre écriture étonnamment maîtrisée (étonnamment, car ce qu’on appelle abusivement "la littérature érotique" n’a souvent de littérature que le nom), quoique très libre, et qui confère à votre récit un naturel irrésistible le tenant loin de toute graveleuse obscénité. C’est admirable, Mademoiselle, et c’est ce qui rend votre livre si précieux à mes yeux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.