Une décennie à t’attendre

Raphaël Coleman (Auteur)

Publié le 22 février 2018

 sur une moyenne de 5 votes

Thème : Littérature

 Le mot de Raphaël Coleman pour Une décennie à t’attendre

Une décennie à t’attendre

Marie et Dan, c’était écrit.
C’était incontournable.
Alors qu’importe s’il leur faut attendre pour vivre cet amour unique.
Qu’importe s’il doit être éphémère.
Qu’importe puisque le temps ne peut rien contre ça, leur attraction irrésistible.
Entre eux, ce sera toujours à la vie à la mort.
Toujours.

Quatrième de couverture :

Je le kiffais. Grave.
Je le kiffe toujours.
Depuis longtemps. Depuis toute gamine en fait.
Depuis ce jour où je m’étais égarée dans le dédale des sous-sols de ma cité HLM.
Je n’avais que dix ans quand lui en avait dix-huit.
J’étais trop jeune, pas assez femme pour être aimée d’un homme.
C’était encore trop tôt, et pourtant…
Pourtant, notre première rencontre eut lieu un 14 février, le jour de la Saint-Valentin.
Presque un symbole.
Nous ne savions pas que ce serait le point de départ de notre histoire.

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Raphaël Coleman :
 Auteur ambassadeur chez Edition999

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Raphaël Coleman
" « Nous sommes bien conscients qu’il y aura des gens qui ne vont pas aimer du tout. Mais… Est-ce que c’est tellement important ? » Romy Schneider, au cours d’une interview accordée à France Roche pour la sortie du film "La passante du Sans-Souci" (1982) Cette citation pourrait presque être une maxime,... "

 Lire son interview avec Edition999

  • Avis (4)

    Vos commentaires

    • Le 7 août 2018 à 01:18, par Enarell En réponse à : Une décennie à t’attendre

      Très bonne lecture, douce et bouleversante.
      C’est beau, tout simplement.

      Merci !

      • Le 7 août 2018 à 21:47, par Raphaël Coleman En réponse à : Une décennie à t’attendre

        Bonsoir Enarell !

        Tout d’abord, un grand merci pour votre lecture et ce très agréable retour.

        Parce que c’est avant tout pour les lecteurs que j’écris, et si je peux les embarquer avec moi, s’ils vibrent à travers mes personnages, leur histoire, ça me touche.
        Et ça me rebooste aussi, dans les moments de doute comme ceux que je vis parfois, quand les maisons d’édition, pourtant séduites par mes manuscrits, veulent trop les remanier au point de dénaturer mon propos, mon intention d’auteur. Au point que je finisse par leur dire non.

        C’est en lisant un commentaire comme le vôtre que je me dis que je n’ai peut-être pas tort de m’obstiner.

        Alors mille fois merci. Merci à vous.

        RC

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2018 à 15:24, par Claude Lemain En réponse à : Une décennie à t’attendre

      Très belle histoire, avec dans les dernières lignes, le regret d’ un amour perdu, la reconnaissance d’un dévouement profond, la perpétuation de l’ être aimé dans l’ enfant bien réel dont il est le père. La conclusion ouvre sur espoir de retrouvailles. Je note aussi un peu d’optimisme dans ce petit roman noir : dans la médiocrité d’ un milieu de malfrats, on rencontre quelques personnalités capables de loyauté.
      J’aime bien aussi le style pointilliste de l’auteur, à la manière d’un Seurat. Il peint par grandes touches colorées en disséquant ses paragraphes en courtes phrases significatives.
      Bravo.
      Claude Lemain

      • Le 27 février 2018 à 13:42, par Raphaël Coleman En réponse à : Une décennie à t’attendre

        Merci beaucoup, Claude, de ce très joli retour sur mon récit. C’est effectivement une romance urbaine, contemporaine, sur fond noir. Influence de mon goût pour les thrillers sans doute (j’en ai écrit un, je verrai si je le publie ici).

        J’espère que mes autres récits à venir vous plairont tout autant.

        Bien cordialement.

        RC

      Répondre à ce message

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.