309 vues

Pour un développement inclusif de l’Afrique

Nombre de pages : 109

Publié le 13 octobre 2018

Serge Kevin BIYOGHE (Auteur)

 sur une moyenne de 4 votes

Pour un développement inclusif de l’Afrique

Le Gabon qui a célébré brillamment les 50 ans de son cinéma en 2013, a contribué considérablement au patrimoine cinématographique africain. Des filles et fils, du pays ont porté et continuent de porter haut le flambeau du cinéma africain. L’un des plus illustres d’entre eux restera Philippe Maury, lui, le pionnier et l’un des membres fondateurs de la FEPACI. L’autre figure emblématique du cinéma gabonais, n’est autre qu’Henri Joseph Koumba Bididi, cet homme, fait pour le cinéma, qui a su donner à l’IGIS ses lettres de noblesse, en présidant, cette institution durant plusieurs années et en marquant de son empreinte indélébile le cinéma gabonais. Ce regard rétrospectif, bien qu’utile ne doit pas occulter le renouveau actuel de ce cinéma, l’un des plus dynamique d’Afrique.
D’ailleurs, Libreville a accueilli et ce, pour la première fois, le lancement de la campagne médiatique internationale de la biennale du cinéma panafricain FESPACO en janvier 2013.
En acceptant de recevoir les éminents acteurs du cinéma africain, le Gabon qui en était le pays d’honneur, a renforcé non seulement l’intégration africaine, mais permis de célébrer le panafricanisme prôné par les pères fondateurs des nations africaines.

  • Avis (0)

REDIGER UN AVIS
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.