2805 ebooks gratuits

3707 avis

1085 auteurs

Edition999
L'association de lecture et publication gratuites

Accueil > Ils sont passés par Edition999 > Mademoiselle Butterfly

Mademoiselle Butterfly (2018)

Amalia Aguirre (Auteur)

54 avis

 Le mot de Amalia Aguirre pour Mademoiselle Butterfly

Mademoiselle Butterfly

Tu sais, je ne l’ai jamais caché : j’aime l’amour des femmes autant que j’aime l’amour des hommes, avec la même reconnaissance et la même avidité. Autant me comble une bite longue et massive plongée dans la brûlure exquise de mon ventre, autant me plaît la bouche et les doigts de l’aimée me ventousant et me touillant con et cul pour ma plus grande félicité. Sincèrement, je n’ai pas de préférence, tous les sexes m’agréent quand le désir s’en mêle, mais je reconnais volontiers que le bonheur érotique suprême consiste à me livrer tout entière, nue, abandonnée, ouverte, inondée, aux fougueux assauts conjugués d’un mâle en rut et d’une femelle embrasée.

Il est des moments rares où l’inattendu et le fantasmatique font irruption dans la banale quotidienneté. Il faut chérir avec piété le souvenir de ces instants-là.

"En circulant le long des porte-cintres où éclosait (oui, je sais) la mode de la saison prochaine, je l’avais remarquée qui m’avait remarquée et qui avait remarqué que je l’avais remarquée. Encore qu’elle eût évité, avec une réserve que j’imaginais tout orientale, de me dévisager. Et de fait, elle était remarquable : gracieuse comme un haïku, délicate comme une céramique Song, exotique comme un aphorisme taoïste, énigmatique comme un idéogramme chinois..."

Biographie de Amalia Aguirre

" J’aime écrire. J’aime particulièrement écrire des récits érotiques. D’aucuns diront pornographiques, mais je m’en fous (je ne vais pas me battre pour une épithète débile). Au plaisir de l’écriture se joint pour moi le plaisir de la relecture, car j’adore, ce faisant, imaginer l’impact que mes textes auront... "

 Lire son interview

Consultez la page Amalia Aguirre d'Edition999

Vos commentaires

54 commentaires

  • Le 9 décembre 2018, par Annabel

    Ma toute belle, je vois que Kristel, la coquine, m’a prise de vitesse. Putain, que je t’admire ! J’adore ton écriture ! Ton vocabulaire, ton style, tout, tout, tout ! Tu écris si bien que tu nous ferais aimer une sorcière ! Sans blague ! Kristel ne te l’a pas dit, mais on s’est masturbées ensemble par portable... ! C’est elle qui lisait (elle lit très bien et elle a une voix très séduisante) et on se branlait le clito de concert... Grand moment !!! Bon, elle t’a vendu la mèche, on se voit mardi soir. Il y a comme qui dirait urgence. Tu sauras tout et si tu es bien sage, peut-être qu’on t’appellera... En tout cas, on va s’entraîner pour bien te recevoir quand tu rentreras en France... On sera deux, ma mignonne, pour s’occuper de toi...Tu n’en réchapperas pas !...
    Je t’embrasse, petite caille, sur ton ventre tout doux, sur la pointe de tes deux joyeux petits seins et bien sûr sur ta chatte.

    • ^ Le 10 décembre 2018, par Amalia

      Merci, ma douce, d’avoir pensé à me laisser ce message. Je suis heureuse que Krystel et toi vous vous voyiez mardi soir, et vous avez bien raison de ne pas attendre mon retour. De toute façon, ma chérie, sache que de mon côté je ne chôme pas !... Il y a à Prague une quantité incroyable de nénettes plus séduisantes les unes que les autres, je ne sais plus où donner de la tête et de la langue !... Je t’embrasse la chatte, ma chérie.

    • ^ Le 10 décembre 2018, par Amalia

      Anabelle, je rêve de notre prochaine rencontre, et cen’est pas un message comme celui-là qui risque de calmer la fièvre que j’ai de toi, de Kristel, de vous deux. Que cette année décède vite !!! Un baiser amoureux pour ta fente, mi amor...

  • Le 10 décembre 2018, par Armelle

    C’est en lisant vos textes qu’on saisit parfaitement la différence entre l’érotisme et la por...phie (fais chier, ce filtre anti-spam !) . Autant la por...phie me laisse froide et me paraît infantile et risible, autant l’érotisme (et le vôtre en particulier) m’émeut et fait naître dans ma tête et mon vagin d’irrésistibles envies de me faire jouir, chose que j’ai accomplie, d’ailleurs, à l’aide d’un joli gode, cadeau de mon ami, qui m’a amenée à un orgasme incroyable qui m’a ébranlé des pieds à la tête, en passant naturellement par mon très sensible con. Je vous en remercie, ravissante Amalia, et (vous allez vous moquer !) je me prosterne devant votre fente, fente que j’imagine des plus douillettes et des plus veloutées...

    • ^ Le 10 décembre 2018, par Amalia

      Si un jour vous vous prosternez devant ma fente, j’espère que ce sera pour l’embrasser...Mais c’est bien vrai qu’elle est douillette et des plus véloutée... Merci, chère Perla, pour votre message et pour votre orgasme, merci avant tout d’être vous.

Le programme Google Ad Grants accompagne Edition999.
Edition999 présent sur   -   -   -   - 
2006-2019 - Edition999 est une association Montmartroise à but non lucratif Loi de 1901 mettant en ligne des auteurs francophones - Nos partenaires - RGPD - Edition999 participe à la semaine de la francophonie 2020