2693 ebooks gratuits

3450 avis

1052 auteurs

Edition999
Plateforme de lecture et publication gratuites

Les martiens ne sont plus ce qu’ils étaient (2016)

Alain AFFAGARD (Auteur)

Nombre de pages : 12

Les statistiques du livre


321
Lectures

4.5 /5
2 votants

625
Visites

Thème : Science Fiction - Anticipation

( Version du 15 avril 2016 )

 Le mot de Alain AFFAGARD pour Les martiens ne sont plus ce qu’ils étaient

Les martiens ne sont plus ce qu’ils étaient

Roman miniature d’humour et de science-fiction, pour lire dans le métro ou l’autobus !

 Quatrième de couverture :

Il était onze heures vingt deux minutes et trente-trois secondes au Centre International de Recherches Astronomiques de Ouann-tou-triocloc-Roc. L’immense antenne parabolique du radiotélescope géant venait de s’immobiliser sur un point précis de l’infini cosmos, et un voyant lumineux se mit à clignoter.
Jacques Dupont bondit de sa chaise –qui se renversa- et poussa un vigoureux cri de victoire, comme si son équipe de football venait de marquer un but décisif.
Peter Bridge, lui, sortit exceptionnellement de son flegme habituel et déclara, tortillant ses moustaches :
- Interesting, no ?
Quant à Johann Brücke, il éclata d’un grand rire sonore et joyeux, et proposa de fêter cet événement en offrant des bières à tout le monde.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Alain AFFAGARD

" De l’humour, de la lucidité, de l’optimisme, telles sont les valeurs que je me plais à développer dans l’écriture. Après une carrière professionnelle bien remplie, j’écris maintenant pour le public, avec la volonté de contribuer à transmettre les vraies valeurs de... "

 Titre honorifique : Ambassadeur francophone d’Edition999

 Lire son interview avec Edition999

Consultez la page Alain AFFAGARD d'Edition999

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

 En relation avec Les martiens ne sont plus ce qu’ils étaient