Libérez vos mots, lisez sans limite ! Publiez et découvrez gratuitement

Accueil > Littérature > Le vieil homme du petit Luberon

Le vieil homme du petit Luberon

Le vieil homme du petit Luberon

Frédéri MARCELIN (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 17

Version publiée le 15 juillet 2023

Les statistiques du livre

165 lecteurs ont feuilleté le livre

71 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 3 votants

Evaluer le livre


Thème : Littérature

La quatrième de couverture

Un journaliste entend parler d’un homme âgé qui vit seul sans la montagne et reçoit de nombreuses visites.

La première page

Elle se dresse presque abrupte, semée de vallons pentus, et précédée d’un court piedmont. Des villages y sont accrochés depuis longtemps, aussi clair que les roches qu’elle laisse affleurer. Des garrigues y rampent, parfois des arbres plus tenaces s’y plantent. Des chênes verts, des buis, d’autres à l’abri des vents, s’élancent contre des rocs verticaux. Il y a des pins et des cèdres, quelques fayards dans les fonds humides. Mais plus haut, la végétation s’arase, le mistral ne laisse pas de tourmenter ce monde végétal. Il prend force dans la plaine, et vient frapper la montagne à grands coups de gueule.
Depuis Maubec il faut grimper dans la draille, sur un sentier de cailloux blanc, acérés comme des silex, et grinçant sous les semelles. Au départ on est sous les pins, puis vite le soleil cogne, les arbustes ne dépassent plus les épaules. On est au nord, la montée est rude mais courte, en arrivant à ce que l’on pense être le sommet, on ne découvre qu’une seconde côte. Mais là, tu te retournes, et tu vois la plaine jusqu’au Ventoux, les monts du Vaucluse sur ta droite, le plateau d’Albion et plus loin la ligne des Alpes.
Dans la dépression juste entre les deux côtes, il y a un bâtiment, une ancienne bergerie, et de l’herbe tendre.
Lui s’est arrêté là. En bas on raconte qu’il aurait plus de cent ans, qu’il serait arrivé il y a une trentaine d’années, seul, sans bagage, juste un sac sur son dos. Il n’a jamais dit son nom, il ne parle que rarement. Au café ils l’appellent le Taiseux d’en haut, ou l’ermite ou le fada. Si lui cause peu, les gens parlent beaucoup de lui.
Au début il descendait de temps à autre, faire deux courses à l’épicerie, des bricoles, quelques conserves, des allumettes. Les rideaux se soulevaient sur son passage. Il semblait n’en avoir cure, et faisait son train, puis derrière le camping il attrapait le chemin de la draille et remontait à sa bergerie. On dit qu’il vit avec un loup, qu’il connaît la langue des animaux, on dit tout et n’importe quoi.
Manon est plus jeune de quelques mois que Marion qui vient d’avoir dix-huit ans. Ces deux-là sont inséparables depuis la maternelle, elles étaient ensemble au collège de Coustellet, et elles sont encore dans la même terminale au Lycée Ismaël Dauphin à Cavaillon.
Les parents de Manon sont agriculteurs, le père de Marion travaille à la distillerie, sa mère est préparatrice à la pharmacie de Robion. Elles sont toutes deux filles uniques et habitent dans le même quartier. C’est sans doute pour cela qu’elles sont si proches. C’est du moins ce qu’en pensent leurs parents. Ils leur arrivent rarement de sortir le samedi soir, mais parfois elles vont à la Gare, une petite salle de concert sympa, à Coustellet.

  

Biographie de Frédéri MARCELIN

Ambassadeur Edition999

Je suis venu au monde avec les cerises en mai 1954 à Cavaillon dans la Comtat Venaissin. J’ai grandi en toute liberté à la campagne. Je suis allé à l’école primaire du petit village de Lagnes, dans les mont du Vaucluse. Puis le collège à Cavaillon et le Lycée à Isle sur Sorgue. Ma vie...

Autres(s) parution(s) de l'auteur

AFRICANITE

AFRICANITE

L’Afrique, disloquée, maltraitée, exploitée, continent de chair de sang et de feu, ruinée par la prévarication blanche, tenue en dépendance par un occident décadent, sous l’œil d’une Chine croupissante, mérite que l’on s’attarde à l’aimer.

2022

Ludivine et Balthazar

Ludivine et Balthazar

Conte camarguais, hommage à Bosco de Baroncelli, Alphonse Daudet et Albert Lamorisse. Tragédie dans un grand domaine camarguais dans la première moitié du XIXe siècle.

2021

Jumelage sidéral

Jumelage sidéral

Histoire d’un jumelage entre la Terre et une autre planète.

2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

1 discussion

  • 26 juillet 2023, par Saint-Jean Daniel

    Je tiens à vous adresser mes plus chaleureuses félicitations pour votre livre ! Votre plume captivante et votre talent pour raconter des histoires m’ont emmené dans un monde fascinant du début à la fin. Votre travail est une véritable inspiration et je vous remercie de nous avoir offert une telle œuvre enrichissante. Mes sincères applaudissements pour cette réalisation remarquable !

    Cordialement,
    Daniel Saint-Jean

Dans le même rayon : Littérature

l'arpenteur magnifique ou les carnets de voyages d'un griffon

l’arpenteur magnifique ou les carnets de voyages d’un griffon

Témoignage imaginaire sur un frère disparu... l’arpenteur est un pamphlet au silence, un poème brut sur l’impossible réconciliation avec la vie, avec soi. Il est l’expression de carnets de voyages révélés à la lumière d’un rêve.

Arifidy le jour du choix

Arifidy le jour du choix

C’est à Madagascar ,que Maéva, professeur de langue française vit une histoire d’amour avec jandra au moment des événements de la révolution, elle doit, s’expatriée en France, sa vie va complètement changer.

De mes nouvelles ...

De mes nouvelles ...

Recueil de nouvelles dont la première SPACE FOR HOPE a remporté un prix lors d’un concours ayant trait à la non violence. Certaines autres sont autobiographiques.