AL is COOL (2019)

Agathe Decaroli  (Auteur)

Nombre de pages : 155

Avis (2)

5 votes

Thème : Autobiographie - Autofiction

( Version du 25 mai 2019 )

 Le mot de Agathe Decaroli pour AL is COOL

AL is COOL

Madame, Monsieur,
Je vous soumets mon tapuscrit « AL is COOL », un roman autobiographique qui explore les pièges de la dépendance et des addictions dans le monde actuel de la jeunesse
Âgée de vingt et un an, je suis en commerce international après avoir fait un cursus en criminologie à Montréal. Vous trouverez des détails plus complets sur mon parcours et sur ce livre dans les dernières pages du tapuscrit.
J’attends avec impatience tout avis ou conseil de votre part.
Vous souhaitant bonne lecture,
Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

Quatrième de couverture :

La société actuelle dans laquelle nous vivons nous inculque milles et milles facettes de notre raison d’être : la bienséance ainsi que les bonnes manières, la gastronomie, les valeurs et les divers principes exultés aux yeux de tous. Mais aussi la faculté d’apprécier les bonnes choses et notamment l’ivresse de la vie, mais pas seulement, d’aussi boire un verre.

 Analyse du sens avec l'assistant personnel à la rédaction Cordial

D'une façon plus précise, l'analyse des thèmes généraux de ce texte indique une prédominance des thèmes suivants : «famille», «participation», «identité», «âges de la vie», «existence», «humains», «intelligence et mémoire» et «ordre». Une étude lexicologique et sémantique de l'ensemble des phrases indique que les mots forts du texte sont «addiction», «bien», «sevrage», «lire», «alcool», «grand-mère», «aimer», «partir», «foutaise» et «métacognition». Parmi les noms propres, on relève une nette prédominance des mots «Montréal», «Chantal», «Albert» et «Laurène».  

 Signaler un problème avec l'ebook gratuit.


Découvrez Agathe Decaroli  :

La France  est à l'honneur avec l'auteur francophone Agathe Decaroli
" Je m’appelle Agathe Decaroli, je suis une jeune fille de vingt et un an ayant un baccalauréat littéraire en poche, qui me suis lancée dans des études de criminologie à Montréal avant que le temps et mes vieux démons me rattrape. J’entame un cursus de commerce international sur Aix-en-Provence mais... "

Vos commentaires

  • Le 11 juin à 13:03, par Kristophe Somer En réponse à : AL is COOL

    Le récit est bourré d’erreurs orthographiques et phonétiques : “charnier” en lieu de “charnel” et plus loin de “charnière” est néanmoins parlant. Le dictaphone...
    Merci à Agathe de partager son expérience.
    Néanmoins, le lecteur reste sur sa soif, l’auteure ne parvenant pas à nous éclairer sur le vécu physique et psychologique de l’ivresse, les attitudes appréciées ou souhaitées dans l’entourage, les leviers du désarroi et les pistes empruntées pour (re-) construire sa personnalité. La verve est réelle mais, enivrée, elle est insuffisamment distillée et trop approximative. Les microchapitres se succèdent sans réel enchaînement. On plane souvent, sans pouvoir imaginer ni la gravité, ni toute la complexité de la situation. Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 00:16, par Solange Ermet En réponse à : AL is COOL

    Cette confession est très émouvante. Elle est conçue tel un parcours titubant de femme saoule. Toutefois ce texte aurait mérité d’être relue, car de nombreuses fautes d’orthographe et de français nuisent parfois à la compréhension. J’espère pour l’auteur qu’elle pourra enfin faire la fête, savourer la vie et être joyeuse sans alcool.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message



  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.