Accueil > Promotions - Articles de Presse - Interviews - Divers > Jean-Michel Pailherey parle de "Nouvelles d’ici et d’ailleurs" et (...)

Jean-Michel Pailherey parle de "Nouvelles d’ici et d’ailleurs" et d’Edition999

jeudi 10 septembre 2009

Au début, j’avais écrit plusieurs recueil de nouvelles fantastiques, se déroulant dans mon quartier, le 18e arrondissement de Paris. Pour le faire quitter le cercle familiale et des amis, j’ai décidé de tenter ma chance auprès des éditeurs de l’époque peu nombreux.
Il fut refusé.
Dépité, je l’ai remis au fond du tiroir, en me disant que je sentais mon talent, mais que je n’aurais aucune chance de le montrer.

En 1999, j’ai mis internet sur mon PC. Et là j’ai découvert qu’en faisant un site, je pourrais faire partager mes histoires à tous les internautes de langue française.

Plusieurs années après, après un essai concluant avec le site stephenking999.com, est né son frère Edition999.com et tout a démarré.

Les visiteurs sont venus par milliers et ont lu mes histoires fantastiques.

J’étais écrivain.

Ensuite, des auteurs comme moi, frustrés, m’ont demandé si ils ne pouvaient pas mettre leurs œuvres fantastiques en ligne.
J’ai dit « pourquoi pas, mais alors gratuitement et un contrat moral de respect avec le lecteur ».
Car en étant gratuit, tout le monde pouvait écrire et publier, et en priorité les jeunes auteurs qui avaient envie de tenter l’aventure de l’écriture. Les histoires sont venues de Québec, du Sénégal et de tous les régions de France.

Puis de fil en aiguille, j’ai noué des centaines de contacts aussi divers que le cinéma, la Télé, théâtre, tous corps de métiers via le Net.

J’ai commencé à lire des histoires de jeunes auteurs inconnus et occasionnellement pour les plus jeunes à corriger. J’étais un éditeur internet.

Aujourd’hui, il y a sur le site edition999 plus de 215 histoires, plus de 80 auteurs dont certains ont été découverts et édités par des éditeurs papiers et des centaines de lecteurs par jour viennent lire gratuitement et mettent « nos histoires » sur PC, Palm, Iphone….

Voilà un an, nous avons décidé avec Anthony Gavard acteur et écrivain et Frédéric Cancellera, de créer une collection papier trimestrielle illustrée « Nouvelles d’ici et d’ailleurs ». Elle est imprimée à la demande par BOD. Les livres sont en vente dans les librairies internet ou en commande en boutique pour 8€.

Je dirige maintenant une collection « Nouvelles d’ici et d’ailleurs » dont le carnet de demandes est plein jusqu’à fin 2010 et qui va devoir s’agrandir pour satisfaire toutes les demandes.

Donc si Internet n’avait pas existé, mes manuscrits et des centaines d’autres n’auraient pas vu le jour.

Le genre fantastique français a maintenant un site gratuit, pour tous les médias numériques, pour tous les écrivains et les lecteurs de langue francophone.

Devenir écrivain et peut-être éditeur grâce à Internet et à de petits partenaires à rencontrer, voilà ce que j’aimerai maintenant ; je travaille à la SNCF, mais à 42 ans tout est possible grâce à Internet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.